Séance du 19 mars 2018

 

Le thème du jour : Manipulation des appareils

Appel aux habitués des différentes marques pour venir nous donner un coup de main.

Lecture d’images

De plus en plus difficile ! D’ailleurs je serai absent (je reçois un américain de passage).

Je propose deux thèmes : « Instant décisif » et « Coupez le sujet ».

Vous choisissez un des thèmes, ou les deux pour les courageux et nous allons y rester deux semaines. Si un sujet vous embarrasse, vous pourrez ainsi vous inspirer de ce qui aura déjà été proposé.

« Coupez le sujet » :

Photo de Marc Fourrier

Cadrez serré et n’hésitez pas à couper une partie importante du sujet. Attention, il ne s’agit pas d’un recadrage sévère en post-production – nous serons attentifs aux dimensions de la photo – mais bien d’un cadrage choisi lors de la prise de vue. Normalement, le sujet doit être coupé sur plusieurs côtés de la photo.

Mais attention, si à force de vous rapprocher d’un visage on ne voit plus que l’œil, c’est ce dernier qui devient le sujet et du coup, vous êtes en dehors du sujet.

Autre exemple : un bouquet. Si vous vous rapprochez au point de ne plus voir qu’une fleur, c’est cette dernière qui deviendra le sujet et ce sera encore raté !

Alors vous comprendrez mon intention, vous faire réfléchir en amont à votre cadrage.

« Instant décisif » :

Sans doute plus facile à réaliser en milieu urbain. Vous anticipez un événement, un rapprochement, une coïncidence, puis vous réfléchissez au cadrage et vous patientez…

Artshow 2018 P. Lecouffe

Peut-être certains prendront-ils quelques dispositions du genre pied photo, déclenchement à distance… D’autres seront prévoyants, patients et bien couverts… Je gage aussi que beaucoup me maudiront au passage !

En exemple, la photo ci-contre a été composée à l’avance (Artshow). J’avais fait mes repérages lors des répétitions. J’ai attendu tout le spectacle que cet instant se produise, quitte à rater la plupart de mes autres photos. EXIF : 1/400s 90mm f/2.8 ISO 6400. Format vertical et positionné en hauteur dans la salle pour que les diabolos ressortent sur le fond. J’ai du coup raté beaucoup d’autres photos car j’étais trop loin, mais je savais que beaucoup d’autres photographes se chargeraient des gros plans.